Les artisans boulangers pâtissiers du Vaucluse font leur « Grand Débat »

Deux enseignants en immersion à la minoterie Giral à Orange
4 avril 2019
projet multivision 2019
29 avril 2019

Le 9 avril en fin d’après-midi, plus d’une centaine de boulangers et pâtissiers se sont retrouvés au Campus de la Chambre des métiers et de l’artisanat à Avignon sous l’égide du Groupement des Artisans Boulangers Pâtissiers du Vaucluse

Etaient aussi présents le Président de la Confédération Nationale des Boulangers Pâtissiers,  un meilleur ouvrier de France , un champion du monde de la boulangerie,  des attachés parlementaires locaux et des représentants de la préfecture et de la région.

Une visite des locaux du Campus d’Avignon s’est déroulée afin de découvrir l’outil refait à neuf et les installations au profit des apprentis.

Le président de la délégation Vaucluse de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat région Paca  ouvre la séance en retraçant le projet de reconstruction du CFA.

La directrice Vanessa Raguet présenta les évolutions des formations et effectifs des dernières années ainsi que les grandes lignes de la réforme de l’apprentissage.

Yannick Mazette, président du Groupement des Artisans Boulangers Pâtissiers du Vaucluse et de la CGAD  fit un compte rendu des actions du Groupement depuis sa prise de présidence en 2009, et des projets en cours notamment le projet de filière « céréales, farines, pains » Sud soutenu par la région.

Ensuite, place au débat animé par David Bérard, fils de boulanger, sur différentes thématiques :

  • La loi du 25/05/1998 sur l’appellation Boulanger et l’enseigne commerciale Boulangerie est-elle suffisante aujourd’hui ?
  • Comment répondre aux nouvelles attentes de nos Consom’Acteurs ? Circuits courts, proximité, qualité, nutrition, conseil, numérique.
  • Quel avenir pour les Artisans Boulangers Pâtissiers de France ? Comment et avec qui ?

Quelques pistes d’amélioration sont apparues pour notamment pouvoir sauver les petites boulangeries artisanales face aux chaînes de boulangerie qui grignotent chaque jour des parts de marché qui passeront obligatoirement par :

  • une meilleure formation des professionnels,
  • une meilleure communication sur leur savoir-faire
  • la qualité du service avec une meilleure connaissance des produits vendus.

Le président de la CNBF conclu ce débat très riche en laissant chacun devant ses responsabilités …

Puis tous, se sont retrouvés pour un moment de convivialité autour d’un buffet de qualité produit par les apprentis du campus d’Avignon